Infos pratiques
 

La maladie et la vieillesse

“Ceux qui nous ont aidés à grandir ne doivent pas être abandonnés au moment où ils ont le plus grand besoin d’aide.”
Pape François.

La paroisse de Talence accompagne les personnes âgées et malades à travers le Service Evangélique des Malades et le sacrement des malades, sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse.

Le Service Evangélique des Malades

Le service évangélique des malades (SEM) accompagne les personnes âgées ou malades, à leur domicile ou dans les maisons de retraite.

Contact : Marie-Pascale et Philippe Crombé | 05 56 37 42 52  | Contacter

Messes dans les maisons de retraite

Une messe est assurée tous les mois dans chacune des maisons de retraite situées sur le territoire de la commune.

Contact : Joël Ducom | 06 81 16 90 55 | Contacter

Sacrement des malades, sacrement de la compassion et du réconfort de Dieu…

C´est le sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse.

Comment reçoit-on le sacrement des malades ?

Seuls les prêtres peuvent donner le sacrement des malades.
La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains.

Sacrement des malades

Onction d’huile bénite.

* Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps. Avec cette huile, le prêtre marque le front et les mains du malade en priant Dieu pour lui.

* Avec l’imposition des mains, l’onction rappelle l’attention et la tendresse de Jésus Christ envers les personnes malades.

Qu’apporte le sacrement des malades ?

Alors que la maladie apporte souffrance, inquiétude et peut même entamer le goût de vivre, le sacrement rappelle la dignité de chacun, raffermit la confiance, donne la force de supporter son épreuve et l’assurance qu’il la vit en proximité avec le Christ.

Signe de la tendresse de Dieu pour les malades, le sacrement rejaillit sur les proches qui souffrent aussi de l’éloignement provoqué par les hospitalisations, les bouleversements familiaux dus à la maladie… Il pacifie et réconcilie le malade avec lui-même, avec les autres et avec Dieu.

Les fruits du sacrement des malades sont :
* L’union du malade à la souffrance de Jésus au moment de sa Passion.
* Le pardon des péchés si la confession n’a pas pu être possible.
* Le rétablissement de la santé, dans certains cas.

Sources :
Le petit guide de la Foi Catholique, Mgr André Vingt-trois, Editions Le Sénevé / Cerp.

Photos :
P. Crombé

logo