Infos pratiques
 

La maison « Familya »


« Le couple est la dernière grande aventure du monde » (André Malraux)

Il y a 3 ans, la paroisse a demandé à Laure Camuset de rejoindre le projet de la maison « Familya » pour en être responsable.

Laure Camuset, infirmière spécialisée en éducation de la santé, est mère de 3 enfants. Elle dirige le projet “Familya”, épaulée par son mari Guillaume. Elle nous en dit plus sur ce projet.

C’est un beau et grand projet qui se monte à la Sainte-Famille. Pouvez-vous nous raconter sa genèse et son objectif premier ?

Il y a 5 ans, le Père Éric et un groupe de paroissiens ont fait le même constat : de nombreux couples et familles autour d’eux souffraient. Problèmes de communication, d’éducation, des souffrances cachées chez  les couples et leurs enfants…

Pour eux, il y a urgence, la paroisse doit agir pour prendre soin des familles, pour les accompagner dans leur vie quotidienne. Ce projet rejoignait l’appel lancé par le Pape dans son encyclique Amoris Lætita (La joie de l’amour).

L’équipe découvre qu’une maison des familles existe déjà à Lyon. Elle prend soin des familles, et surtout s’adapte aux contextes géographiques, sociaux, économiques… C’est là que démarre le projet « Maison Familya ».

Son objectif sera d’être un lieu de rencontres, d’accueil et d’écoute pour tous ceux qui en ont besoin. Il y sera proposé des ateliers d’accompagnement et de formation pour les couples, les parents solos, les jeunes, les familles, les grands-parents etc.

C’est un lieu-ressource au service de la famille, spécialisé dans la vie affective, à toutes les étapes de la vie.

Pour qui est la maison Familya ?

POUR TOUS ! Un couple ou une famille sans difficulté ça n’existe pas ! Nous avons tous besoin régulièrement de prendre du temps, de partir seul, en couple, avec ou sans ses enfants pour recharger ses batteries.

Nous serons accueillis de manière inconditionnelle et bienveillante pour être écouté et orienté vers les propositions adaptées à notre âge, à notre situation.

Qui seront les intervenants de la maison Familya ?

Ce seront des professionnels expérimentés de l’écoute, de l’accompagnement, personnes compétentes et qualifiées. …

Il y sera proposé différentes activités sous forme d’entretiens individuels, d’ateliers collectifs, de groupes de parole, conférences, formations…

Quelles sont les activités qui seront proposées ?

Pour les jeunes :  ateliers autour de l’estime et la confiance en soi, la vie affective et sexuelle, la puberté, la connaissance de soi…

Pour les couples : entretiens de conseil conjugal (une tierce personne qui tient conseil (mais ne donne pas de conseil !!) pour aider le couple quand cela devient trop difficile de parler ensemble), parcours sur la communication en couple, questions autour de la sexualité, la résolution des conflits, …

Pour les couples séparés : Médiation familiale (pour rester parent, malgré la séparation du couple), groupes de partage « papas solos » ou « mamans  solos »

Pour les parents : ateliers de communication bienveillante avec d’autres parents, journées avec son enfant pour son entrée dans l’adolescence, gestion des conflits et renouer le dialogue avec ses adolescents, soirées entre pères « papas, pizza, bière ! ».

Pour les personnes seules : parcours de connaissance de soi, communication non violente, ateliers selon la méthode Vittoz…

Des travaux vont avoir lieu sur le site de la Sainte-Famille, pouvez-vous nous en parler un peu ?

En effet, pour pouvoir proposer nos différentes activités dans un beau lieu accueillant, nous avons décidé de rénover le site de la Sainte-Famille. La maison Familya sera un des acteurs du site, avec le patronage qui existe déjà et va continuer à grandir, les scouts, les activités de la paroisse et un projet de recyclerie pour les familles (Tanguy Benoist Gironière coordonne les acteurs du site).

Quelle est la phrase qui vous accompagne chaque jour dans votre mission ?

« Le couple est la dernière grande aventure du monde » (André Malraux)

La vie de couple est une aventure que je comparerai au trail (la course à pied en montagne de longue durée), que j’ai beaucoup pratiqué à l’île de la Réunion. On ne peut pas réussir ce type de course si on est seul et mal préparé. Nous avons besoin régulièrement pendant la course de ravitaillements, de personnes sur le chemin pour nous encourager, nous donner à boire, nous remotiver, afin de mieux repartir et continuer le chemin malgré les blessures.

Nous-mêmes, avec Guillaume, faisons quotidiennement l’expérience de la nécessité de prendre du temps à deux, se former pour communiquer différemment et se faire accompagner parfois, par d’autres.

J’ai hâte de rendre visible par la maison « Familya », tous ces acteurs qui peuvent nous être très précieux, pour vivre cette belle aventure du couple et de la famille.

Une réunion d’information sera proposée pour ceux qui souhaiteraient rejoindre le projet.

Pour en savoir plus sur ce projet : https://www.familya.fr

Maison des Familles

Laure et Guillaume Camuset