Infos pratiques
 

“Veux-tu être baptisée ? “


Veux-tu être baptisée ? 

Justine a 26 ans. Elle est née dans une famille non croyante, mais dès son plus jeune âge, elle a soif de Dieu. Après avoir longtemps cherché, elle rencontre le Christ et reçoit le baptême en 2018.

Baptême-Justine

Née dans une famille ordinaire, d’un père de tradition catholique, et d’une mère sans affinité avec la foi, Justine n’a pas été baptisée enfant. Elle a demandé à aller au catéchisme, ou à faire du scoutisme comme ses camarades de classe, mais ses parents n’ont pas voulu.

Elle a donc commencé à grandir en enfouissant les questions sur Dieu, car elle ne se sentait pas autorisée à y répondre.

Ses parents se séparent alors qu’elle a 8 ans. Lorsqu’elle est en terminale, un cancer est diagnostiqué à sa maman, qui décède deux ans plus tard.

C’est alors que les questions sur Dieu, la vie, la souffrance reviennent. « Je me rappelle avoir vu l’affiche d’un spectacle sur un passage de la Bible. Je me suis dit : « pourquoi pas ? Et j’ai entrainé mon copain à venir avec moi ! »

Elle creuse ce désir de Dieu qui commence à grandir de plus en plus en elle, et cherche à répondre à ces questions qui l’habitent. Elle se renseigne en regardant des séries et des films chrétiens pour essayer d’obtenir un début de réponse… « L’avantage des vidéos, c’est que c’est simple à regarder. Lire la Bible, pour trouver des réponses, ne m’avait pas traversé l’esprit. » Tout cela nourrit beaucoup ses réflexions.

” Par la suite, je suis entrée dans un désert spirituel et
je me suis rendu compte qu’il me manquait un groupe….”

Pour terminer sa licence, elle part un an à Agen. Là, elle a une bande d’amis éclectique. « Chacun avait ses croyances. Et nous partagions beaucoup sur ce que nous croyions. Ce furent de beaux moments d’échanges, en toute liberté et bienveillance. » Un jour, Justine demande à une de ses amies guyanaise, toujours joyeuse, si elle peut l’accompagner à la messe. « J’ai été sincère avec elle, je lui ai dit que je n’y étais allée qu’une seule fois, et que je n’avais rien compris. Je voulais qu’elle puisse m’expliquer pourquoi on se levait, on s’asseyait, qu’est-ce qu’on y vivait finalement… »  Son amie la surnomme « chrétien sous-marin ! » En d’autres termes, un chrétien qui cherche.

Lumière du ChristJustine commence à aller de temps en temps à l’église et à l’aumônerie d’Agen. Ils ne sont pas nombreux et cela favorise les liens de fraternités. Là, c’est la première fois qu’elle parle avec un prêtre. Celui-ci lui propose : « Veux-tu être baptisée ? » Elle est totalement surprise par cette question, mais décide d’y réfléchir. Elle continue d’aller à la messe et à l’aumônerie. Elle décide qu’en effet elle souhaite rejoindre la grande famille des Chrétiens, mais attend de revenir à Bordeaux pour commencer sa préparation.

Septembre 2017, messe de rentrée des étudiants. À la fin de la messe Justine file au stand de l’aumônerie, demande le baptême et des informations pour rejoindre l’aumônerie.

La préparation au baptême commence : la première réunion se déroule chez un couple. C’est un peu intimidée que Justine arrive. Là, elle rencontre un petit groupe de personnes, qui forme une vraie fraternité. Le parcours est collaboratif, ponctué de topos, lecture, questions et petits moments de prière. « La préparation m’a beaucoup apportée. J’ai essayé d’unifier ma foi avec tous les domaines de ma vie. Je me suis aperçue que, même chez les cathos, il y a des gens pénibles, tout le monde est imparfait ! J’ai dédramatisé le catholicisme et les soucis quotidiene. »

Chaque catéchumène a la chance d’être accompagné, ce qui a beaucoup aidé Justine pour répondre à ses questionnements. « Mon accompagnatrice est devenue une amie. L’accompagnement c’est être écouté, sans jugement, sans a priori : une écoute gratuite qui permet de se reposer les bonnes questions et de repartir du bon pied. »

Baptême-Justine

Devenue enfant de Dieu

Justine ne se contente pas de sa préparation au baptême. Ayant fait une rencontre avec le Seigneur elle veut continuer son chemin. Elle grandit dans la foi et a de plus en plus soif de Dieu. Elle décide alors l’année suivante de s’engager dans l’école de charité et de mission, basée sur 4 temps : louange, topo, prière et vie fraternelle. « Nous nous sommes également retrouvés deux fois dans l’année pour des week-ends spirituels. »

Justine reçoit le baptême lors de la vigile pascale en 2018.

« Par la suite, je suis entrée dans un désert spirituel et me suis rendu compte qu’il me manquait un groupe. J’ai donc cherché à faire du bénévolat, mais j’avais besoin de faire quelque chose pour moi, plus que de me donner. Puis j’ai été invitée à rejoindre l’équipe de catéchuménat : en passant de l’autre côté, je me suis aperçue qu’en préparant les séances, on apprend beaucoup et on reçoit davantage de lumières que lorsque l’on écoute simplement. Une fois par mois environ, on a une rencontre pour discuter avec les catéchumènes. Les échanges aident à se donner encore plus ! »

A la suite de son baptême, son copain s’est mis à cheminer, et après de nombreux questionnements, il a fini par demander le baptême, grâce à l’aide d’un ami prêtre. « Auparavant, je vivais ma foi et je n’en parlais pas, mais cela me faisait beaucoup souffrir d’avoir cette joie sans pouvoir la partager. J’ai appris à relativiser et compris que chacun faisait son chemin à son rythme. Aujourd’hui je peux témoigner librement. Et mon entourage me pose des questions. Mon père était présent à mon baptême. C’était très touchant. »