Infos pratiques
 

“Pour la première fois de ma vie, je suis allée à la messe !”


“Je m’attendais à une cérémonie austère, et ennuyeuse (…) à ma grande surprise, ce ne fut pas le cas !”

Rencontre avec Manon

Manon, 29 ans, infirmière, découvre la messe des jeunes du dimanche soir grâce à l’une de ses amies.  Elle nous partage ses impressions.

Manon, peux-tu nous parler de ta sensibilité avec la foi ? 

“- Je n’ai pas de sensibilité particulière avec la foi. Je suis née dans une famille non croyante non pratiquante. Néanmoins, ma grand-mère, de confession juive, a beaucoup transmis de valeurs familiales, telles que le respect de son prochain et les rassemblements familiaux qui ont une grande importance pour nous. Par ailleurs, nous avons été conviés à de nombreuses fêtes religieuses juives, et cela a toujours été un moment de joie.”

Comment t’est venue l’idée d’aller à la messe ?

“- Ou plutôt, quelle mouche m’a piquée ? (Cette mouche s’appelle Ludivine!)
Elle m’a envoyé un message via un post Instagram le dimanche après-midi en me proposant de l’accompagner à la messe de 19h. J’avoue qu’à la lecture de son message, je pensais que c’était une blague, mais en même temps j’étais flattée de cette proposition, et j’apprécie les nouvelles expériences. Nous discutons très souvent et de manière aisée de la religion. J’avoue avoir peu de connaissances en ce domaine. A ma demande, Ludivine me fait des Master Class, revisitant grossièrement la collection des livres “La religion pour les Nuls”.  Je crois qu’elle pense que je suis une brebis égarée ! C’est une proche amie très investie dans la foi, et j’avais à cœur de découvrir ce qui l’anime.”

Quelles ont été tes impressions pendant cette première messe ? 

“- C’était intéressant de découvrir la messe, je me suis sentie accompagnée tout au long de cette dernière, grâce à Marie (une autre amie de Ludivine) qui m’aiguillait sur les chants religieux, et Ludivine m’expliquait le déroulé de la messe et le sens des rites.

Si je devais retenir deux points forts de cette expérience, je dirais :
– le dynamisme des paroissiens de l’église de Talence (notamment sur la jeunesse, le rythme et l’ambiance fraternelle)
– la facilité de converser à la sortie de la messe auprès d’inconnus

En effet je m’attendais à une cérémonie plus austère, ennuyeuse, avec des longueurs de par le rythme de celle-ci. A ma grande surprise, ce ne fut pas le cas.”

Que dirais tu à quelqu’un qui n’est jamais allé à la messe ?

“- Je lui dirais que ce n’est pas si ringard qu’il le pense et j’encouragerais l’ouverture d’esprit dans ce sens. On peut dire que j’étais en “Terre Inconnue”, mais finalement pas besoin de partir aussi loin avec l’émission de Frédéric de Casablanca, poussez la porte d’une église et vous serez dépaysés, chers frères athés ! “

Manon et Ludivine
Manon et Ludivine